Les sciences de la société
et des arts dans la cité

9

mai

-

22

juin

2019

9 mai - 22 juin 2019

À partir de

mardi 14 mai 09:00

Du

14 mai 2019 09:00

Au

14 mai 2019 17:00

Penser le temps en sciences humaines et sociales

Mais de quoi parle-t-on, au juste, quand on aborde le temps ?

Le concept peut paraître trivial. On le côtoie quotidiennement dans des contextes aussi éloignés que le temps de travail ou le temps de cuisson. Dans nos disciplines, on le rencontre par l’intermédiaire d’un champ lexical qui y a trait : durées, périodes, rythmes, cycles, événements, etc. Mais de quoi parle-t-on, au juste, quand on aborde le temps ?  Les jeunes chercheurs·euses du laboratoire TELEMMe ont fait le choix de questionner ces notions, en leur consacrant une journée d’études où l’idée de « temporalités plurielles » sera privilégiée.

Au programme

Relire l’événement
Les sciences sociales déterministes face au défi de l’événement : un enjeu de crédibilité scientifique ; La culture politique des députés sociaux-démocrates allemands durant les « années 1968 » : l’élaboration d’une politique à l’aune de modèles et de contre-modèles issus du XXe siècle (1967-1969)

Temps et médias
Les enjeux politiques de la remise en ordre du temps. L’exemple du Mercure François; Temps, histoire et jeu vidéo : les distorsions et les registres temporels dans un média vidéoludique

Temps et expressions artistiques
Appréhender le futur sur la voussure interne du portail de Saint-Denis : une construction au présent; Victor Serge : quand la durée bergsonienne cohabite avec la temporalité révolutionnaire

Temps et espaces
Le temps de l’aménagement urbain durable à l’épreuve de la perception du citadin : une donnée compatible avec l’espace vécu; Le temps de déplacement : de la temporalité effective à la temporalité subjective de la mobilité

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin